Leonardo Padura : une histoire singulière

Leonardo Padura : une histoire singulière

Leonardo Padura : une histoire singulière

Leonardo Padura possède un talent spécifique dans plusieurs domaines. Leonardo Padura a déjà écrit et publié de nombreux scénarios et il est connu dans le milieu journalistique avec des critiques littéraires. Leonardo Padura a reçu le prix Princesse des Austries en 2015 et d’autres prix depuis 1991. Cet écrivain, scénariste et journaliste  a parcouru de nombreux échelons dans sa carrière. Les romans écrits par Leonardo Padura comportent des histoires singulières. De nombreuses œuvres écrites par Leonardo Padura ont beaucoup marqué les attentions des lecteurs car elles concernent des histoires reliées par le passé  de son pays.  

Portrait de Leonardo Padura

leonardo-padura.jpg

Leonardo Padura a gravi petit à petit les échelons. Cet écrivain, scénariste et journaliste est né le 09 octobre 1955 à la Havane à Cuba. Au début, ce fils de commerçant a étudié la littérature hispano-américaine et s’en sort avec une licence. A part cela, Leonardo Padura a étudié le latin avec son professeur de romancier dans l’Université de La Havane. Ensuite, il a obtenu un job de journaliste à Juventud Rebelde, puis il est devenu rédacteur en chef. C’est en 1998 qu’il s’est lancé dans une carrière de romancier qui a connu des succès dans le monde entier. Les exploits de Leonardo Padura en littérature sont de véritables talents et il tient une grande place dans la société cubaine.        

Ses plus grandes sources d’inspiration

sources-dinspiration.jpg

Cet écrivain s’est surtout inspiré des événements courants comme des questions taboues, des faits qui préoccupent la société. Pour Leonardo Padura, ces romans parlent d’histoires vécues et intéressent davantage les lecteurs. Voici quelques romans qu’il a écrits auparavant comme Pasado Perfecto, Vientos de cuaresma, La neblina de layer, Fiebre de caballos, La novela de mi vida etc. Ce grand écrivain cubain a évoqué l’importance de la littérature pour donner une image plus présente de la société où il a vécu.